mes écrits

Avis et commentaires

Un petit billet pour faire le bilan des avis et commentaires laissés par les lecteurs sur mes fabuleux travaux. Je tiens à préciser que les lecteurs se font rares et ceux qui prennent le temps de réagir, encore plus! Alors, avant de vous présenter ma prochaine oeuvre (indispensable au monde intellectuel de notre époque,comme toujours), j'aimerais partager avec vous mes réussites et mes échecs.

Pour L'Ascendance, premier roman que j'ai pris plaisir à écrire:

Ludovic:"Belle histoire d'amour" (monbestseller); Ma réaction d'auteur: Il a lu le livre? Belle histoire d'amour? hmmm (de perplexité pour ceux qui ne comprendraient pas), pas convaincue...Bon, au moins il a pris le temps de faire un commentaire.

Antoine (monbestseller): "Eh bien, vous n'y allez pas avec le dos de la cuillère! Ce récit a cela de particulier, c'est qu'il est vraisemblable. Il n'y a pas de décrochage alors que l'ascension dans l'horreur atteint des sommets. On oublie le style, tant le récit est conduit au bon tempo. Un vrai rythme, malgré un début un tout petit peu lancinant." ;Ma réaction: Ah bah, lui, je suis certaine qu'il l'a lu. Bon, un petit problème de style apparemment. Un démarrage difficile pour ce roman (c'est fort possible, mais je suis incapable de le reprendre). Le rythme que je voulais imposer à mon récit est ressenti positivement (contente!). Mais tout le monde n'a pas adhéré à ma manière de raconter mon histoire.

Fabienne (une amie, chez elle): "J'ai pas du tout adhéré à ton histoire. Ton Cyril est un pervers narcissique. Il n'y a pas de style. Je trouve que c'est saccadé. Les femmes sont des gourdes! Tu t'es mise à la place de tes personnages quand tu as écrit ton roman ? (la remarque qui vous laisse agonisant dans le caniveau)"; Ma réaction: euh, bah, je...euh...Bon, un peu dur à avaler. Pas de style, comment ça? Ce n'est pas possible! Style médiocre, à la limite, mais pas de style? Est-ce possible? Ou alors, ni médiocre, ni bon...Indifférence...

Robert (Ipagination): "Ma plume n'est pas une plume de critique littéraire : je n'ai pas le talent ni les mots de M. ou d'A., auteures sur ce site,pour mettre en valeur la prose ou le poème d'un écrivain... mais ton texte est excellent, il m'a mis l'eau à la bouche, ainsi qu'un grand intérêt dans mon esprit. J'eusse aimé qu'il soit édité sur Ipa, ce sera peut être le cas pour un prochain, mais comme il l'est sur Amazon, je vais de ce pas le commander. Merci. À + "; Ma réaction: Oh, il est trop gentil! Au moins un lecteur satisfait, ce livre valait la peine d'être écrit (ou plustôt partagé). 

Client amazon (pas de nom): "Bon romanLe destin de personnages qui se croisent. Le livre est bien écrit. Il y a des passages difficiles car la maladie (cancer) est vraiment décrite avec détails." Ma réaction: Super, un commentaire client! Une note:4. 

LS (client amazon):"Coup de coeur. L'histoire est prenante, un peu sombre mais très originale. Les personnages sont décrits de manière réaliste et ils ne laissent pas indifférent le lecteur. Le style est plaisant, agréable à lire. Je recommande ce livre à tous ceux qui veulent sortir des sentiers battus de la littérature actuelle." Ma réaction: 0_0 

Pour mon second roman, Dualité -Et si le monde basculait, premier volet de ce qui sera probablement une trilogie (science-fiction/ anticipation):

Fabienne (une amie, dans un parc): "Un effort d'écriture pas toujours rentable (des expressions alambiquées). Je suis désolée mais toujours pas de style. Un récit fluide et cohérent. Je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire parce qu'il n'y a pas vraiment de surprise, tout est attendu. Les deux mondes me semblent mal définis et artificiels. Les réactions et les sentiments d'un monde à l'autre se confondent. Personnages caricaturaux. Les femmes, des gourdes (décidément!!). Les personnages qui devraient être attachants ne le sont pas vraiment, sauf dans le tout dernier chapitre. Emprunts à droite à gauche. Mélange de KGB, Gestapo, les misérables, sitcoms hospitaliers, collège anglais..." Ma réaction: Je finis d'agoniser dans le caniveau...Comment dire...Je ne suis pas du tout d'accord. Bon, qu'elle n'aime pas, je le comprends très bien...Comment ne pas le comprendre?! Mais zéro surprise...c'est un peu dur. Bon, au moins, elle a tout faux pour la suite de l'histoire, ce qui me rassure. Peut-être que pour elle la surprise viendra après. J'ai aussi été un peu déçue parce qu'elle avait confondu quelques noms de personnages et les personnages eux-mêmes, ce qui témoigne d'une lecture moyennement attentive (ou alors mon récit est plus que laborieux). Bref, une amie qui n'a pas la langue dans sa poche et qui veut bien lire le volume deux (ce qui me laisse perplexe!). 

Robert (Ipagination): "J'aime bien le début de ce roman, très clair et bien écrit... Un monde où la dictature de la "bienpensance", n'est pas sans rappeler certains endroits de notre petite terre, actuels ou passés, qui se sont distingués dans l'horreur la plus absolue... à suivre... Merci, Kristina. À+ " Ma réaction: Heureusement que tout le monde n'a pas les mêmes goûts que Fabienne! Ouf...

Antoine (monbestseller): "L'exercice est intéressant, mais vous le rendez difficile avec cette mise en page :-). Un monde manichéen , dénué de toutes nuances ou tempérance .est bien évidemment un monde de machines. Vous l'illustrez efficacement." Ma réaction: Une mise en page difficile? Mais qu'est-ce qu'il peut bien vouloir dire??? Je n'ai toujours pas compris à ce jour...Si vous avez une idée?

Voilà, voilà...Si l'on fait la synthèse...Je ne sais pas quoi penser. Je me rends compte qu'il est très difficile d'obtenir des commentaires et je remercie sincèrement ceux qui prennent le temps de s'attarder sur notre travail d'auteur. Un grand merci à vous! Vous êtes indispensables pour progresser, pour éclairer certains côtés obscurs de l'écriture. Les remarques de Fabienne, par exemple (parce qu'elles sont les plus virulentes) m'ont permis de remettre certaines choses en question, mais aussi d'en confirmer d'autres. Le regard extérieur me semble véritablement important. Personnellement, je fais partie de ces auteurs qui ont besoin de relever la tête de leur clavier et qui ont beaucoup de mal à le faire par eux-mêmes, comme si le monde extérieur était devenu complètement transparent. 

J'espère que ce billet vous aura fait rire, peut-être réconforté, et même donné envie de vous faire votre propre avis sur mes merveilleux écrits. Bah quoi? On peut toujours rêver!

Dualité, Et si le monde basculait; Tome 1: Vérité

Bonjour tout le monde!

Comment allez-vous?

Moi, ça ne va pas fort. Mon tendre compagnon, toujours aussi attentionné, a eu l'incroyable gentillesse de bien vouloir me contaminer avec son virus...Quelle joie!!!Me voilà donc sous une montagne de mouchoirs (oui, j'exagère un peu) pour vous annoncer la sortie imminente (c'est relatif, encore quelques semaines de labeur avant) de mon second roman. Cette fois-ci, j'ai testé le genre de la "science-fiction", mais il n'y est pas question d'espace, ni de robots (hmm...), ni d'un monde ultrafuturiste. Pour moi, c'est tout simplement un roman d'anticipation. Bon, d'accord, il y a quelques robots, des automates, mais ils ne jouent pas un rôle prépondérant. 

Ce second roman sera divisé en trois tomes (si tout suit son cours convenablement). Le titre (avant d'oublier): Dualité - Et si le monde basculait  Tome 1: Vérité. C'est un peu long, je dois l'admettre. 

Alors, de quoi ça parle? Eh bien, d'un monde...Si si, je vous jure! Pour être plus précise, d'un monde qui a été dévasté (hmm, ça sent le déjà-vu) après la Grande Guerre Universelle. Et ce monde, il est divisé en deux. Il y a Vérité et il y a l'autre, Relativité, ou l'Enfer (ça dépend du point de vue). Ces deux Nations sont séparées l'une de l'autre par un mur (ça aussi, c'est innovant, tiens!) et vivent selon des valeurs et des lois opposées. Bon, avant que vous ne preniez la fuite en pensant que ce livre n'a rien d'extraordinaire et que ce n'est qu'un pâle assemblage de ce qui a été fait récemment en matière de science-fiction, j'aimerais ajouter que ceci n'est pas un roman jeunesse. Je pensais, à l'origine, écrire un conte philosophique abordant des sujets qui me tiennent à cœur (notamment la vérité et la perception que nous en avons, mais aussi la citoyenneté, la morale et le totalitarisme). Mais, voyant un texte assez indigeste à lire se profiler, j'ai décidé de romancer la chose. Et j'ai bien fait (j'aime cette histoire au point de pouvoir la lire comme un lecteur lambda). Il y a plusieurs niveaux de lecture. Vous pouvez vous contenter de l'histoire en elle-même, assez touffue pour ne pas vous frustrer, ou tenter de déchiffrer ma critique personnelle du monde. Vous pouvez même faire les deux!Pied de nez

Pour ceux qui se contenteront du premier niveau de lecture, vous suivrez la vie d'un jeune homme, Mathis, quatorze ans, bientôt citoyen, mais aussi de sa famille, composée de son père, Mathieu, trafiquant à ses heures perdues, assurant la fonction de censeur, de sa mère, Anna, adhérant farouchement aux valeurs de Vérité, et de son frère, Thibaut, habitué des centres de réhabilitation, source de troubles en tout genre. Une multitude d'autres personnages se grefferont aux aventures de Mathis, sans parler des habitants de Relativité, car vous vous doutez bien, le mur, il n'est pas infranchissable!

Pour vous mettre l'eau à la bouche, je poste un extrait de ce premier tome. Vous pouvez le télécharger comme bon vous semble, et même le faire circuler à vos amis et à vos ennemis. Gardez à l'esprit qu'il est en phase de correction et que je manque cruellement de relecteurs (doués en orthographe), quelques coquilles doivent enlaidir les pages par-ci par-là (j'en suis sincèrement désolée).

Prenez un bon café et savourez:

Dualite extrait 2dualite-extrait-2.pdf (405.89 Ko)

version epub : Dualite extrait epubdualite-extrait-epub-.epub (194.62 Ko)

version mobi : Dualite extraitdualite-extrait.mobi (112.39 Ko)

 

Je me lance

(Re)Bonjour les amis! (ne vous moquez pas, j'avais quasiment fini mon billet quand je me suis rendu compte que je ne l'avais pas rédigé au bon endroit, impossible de copier-coller, donc on reprend à zéro)

Grande décision aujourd'hui! Ouvrez grand vos oreilles (mais non, vos yeux, que vous êtes bêtes!) J'ai décidé de mettre à disposition des extraits suffisamment conséquents de mes romans pour que vous puissiez vous faire une idée de ce que j'écris. Mon premier roman, L'ascendance, est en vente sur la plateforme d'Amazon depuis quelques semaines et, constat alarmant (moi qui croyais révolutionner mon temps), il ne se vend absolument pas! Ceci est dû, en partie, à une présentation médiocre (non Atseyss, je ne parle pas de la couverture, elle est très bien ton illustration!).

Je dois vous avouer quelque chose, je ne sais pas écrire sur commande, et encore moins vendre mes travaux (il y a des gens comme ça). J'ai fait une description rapide de mon ouvrage qui ne donne pas vraiment envie de le lire (oui, vous pouvez me lancer des tomates, mais des cailloux ce serait mieux, ça évitera le gaspillage inutile (comme s'il y avait du gaspillage utile!)). Bref, me voilà donc en train d'écrire ce billet pour vous proposer des extraits gratuits. Je pourrais vous dire que je les poste uniquement motivée par un désir de partage et par grandeur d'âme (pas de bol, la mienne est toute petite!), mais ce serait vous mentir. Il est évident que je désire partager mes travaux et mes idées, mais si je les mets en vente et si je leur fixe un prix, c'est bien parce que j'ai besoin de remplir mon porte-monnaie (j'ai essayé de me nourrir uniquement d'air et de rosée, mais malheureusement, mon corps ne semble pas apprécier un tel régime alimentaire. Il réclame des légumes, et pour avoir des légumes, il faut les acheter, ou les cultiver (je vous vois venir) et pour les cultiver, il faut un terrain, et pour avoir un terrain il faut...question à un million...des sous). Donc, pour attirer les gens/les clients potentiels, vous les petits amis, j'ai décidé d'offrir, très généreusement et sans arrière-pensée, des extraits (peut-être à tort, seul l'avenir nous le dira, ou vos commentaires édifiants, si quelqu'un daigne en rédiger un en tapotant sur son petit clavier; vous savez, le truc en plastique avec des lettres inscrites dessus que vous utilisez tous les jours)

Le premier extrait que je vous propose est celui de L'ascendance (que l'on pourrait classer dans la catégorie roman psychologique, noir, tordu, expérimental...A dire vrai, je ne sais pas trop à quelle catégorie il appartient. Si vous pouviez m'éclairer).

L ascendance extrait bis 1l-ascendance-extrait-bis-1.pdf (356.99 Ko)

N'hésitez pas à me laisser un commentaire (positif ou négatif) et si vous voulez une version epub, mobi ou autre, demandez, je m'occuperai de la conversion. 

Pour ceux à qui le roman plairait (je connais un bon psychiatre), voici le lien pour vous procurer la suite: http://www.amazon.fr/Lascendance-Kristina-ebook/dp/B00VI8XQ5O/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1429893299&sr=8-1&keywords=l%27ascendance+kristina

Si vous avez détesté, faites-le tourner à vos ennemis!