Descente aux enfers

"Lucie!" de Joe S.R.

Salut les amis!

Je commence toujours mes billets de la même façon, non!? Alors, alors, aujourd'hui nous allons discuter du roman de Joe S.R. 

"Lucie!"

Lucie

Que dire, que dire...Je ne sais pas trop comment m'y prendre. Le roman ne m'a pas plu, pour diverses raisons dont je vous parlerai bien évidemment. Toutefois, je ne peux pas dire qu'il m'a totalement déplu. Je reste donc indécise. En cours de lecture, je me suis dit à plusieurs reprises que c'était bien dommage. De mon point de vue (de lectrice et d'auteure débutante) le livre a un réel potentiel, l'histoire aurait pu être mieux racontée peut-être, ou du moins, beaucoup de défauts auraient pu être évités. Mais, l'intrigue n'est pas dénuée d'intérêt...

Bon alors, un petit résumé:

Maître Lucie Girard est une avocate dans la quarantaine chargée de défendre les délinquants dans le pénal (entre autres). Mais ce n'est pas ce qui retient notre attention. Lucie se fait un chignon pour les audiences, un chignon parfait, pas un cheveu ne dépasse, tout doit être impeccable. Lucie est impeccable, parfaite, mais tellement vide. Mariée depuis douze ans, en couple depuis vingt-trois. Une vie de couple qu'elle semble avoir plus subie que choisie. Elle a aimé son époux, Baptiste, son ex-mari...Elle aime aussi Laurent, Non, elle n'aime que Laurent, et pour l'oublier elle utilise Richard, un homme marié, lui aussi. Vous voyez déjà le tableau! Lucie c'est l'histoire de la descente aux enfers d'une femme dépressive qui n'a jamais pris le temps de se connaître, qui semble n'avoir jamais fait de choix, qui semble à peine exister. Lucie aime les voitures et la vitesse (mais ça, ça ne suffit pas à faire une personne). Il lui faut rencontrer Laurent pour commencer à vivre et à mourir en même temps. C'est bien triste (et stupide) de n'exister qu'à travers les autres! (La mégère est de sortie!)

Sur le fond, le roman n'est pas mal. Personnellement, je n'aime pas du tout l'héroïne; elle est faible, molle, creuse (enfin, au début du roman). Un personnage assez banal, qui mène une vie plutôt tranquille, en apparence. Une vie que tout le monde envierait, une vie "parfaite": réussite sociale, réussite professionnelle, réussite monétaire, réussite de surface, réussite selon la norme. Le sujet est probablement d'actualité. Mais comme nous avons envie de lui donner des claques! Je ne sais pas si cela vient de mon vécu, de ma propre expérience, si je manque d'empathie, mais je la trouve insupportable. Bon, elle a au moins la décence de ne pas se poser en victime, et de devenir lucide, petit à petit, ce qui malheureusement n'arrange rien à sa situation. Le roman a reçu pas mal de bonnes critiques. Les gens son touchés, visiblement...Moi, j'aurais aimé autre chose...Je pense que le choix de l'auteur était là: dénoncer la cruelle banalité, les ravages d'une vie tranquille, le caractère insidieux de la chose. Je suis d'accord avec ce commentaire qui affirmait que Lucie ne laissait pas indifférent. Oui...

Malheureusement, le roman a de gros défauts; les fautes d'orthographes, de grammaire, de concordance des temps. C'est vraiment dommage, ça gâche la lecture et peut même donner envie au lecteur de poser le livre ( j'ai lu la version numérique). Je n'aime pas non plus la façon dont Joe S.R. emploie les virgules, ni le rythme des phrases, le style trop haché, saccadé, même si je comprends l'envie de l'auteure, par cet usage, d'illustrer l'angoisse, la folie, dans laquelle se noie son personnage. Il aurait peut-être été plus judicieux d'en faire un emploi ponctuel dans les passages décrivant les moments de crise. En outre, certains chapitres m'ont semblé superflus, n'apportant rien dans le développement, rendant la lecture trop longue. Je me suis un peu ennuyée par moments.

Mais cet ouvrage a aussi des qualités. Si, si, je vous assure, je ne suis pas une vieille mégère qui ne voit que les défauts!(pas tout le temps) J'ai apprécié l'intensité et la relative profondeur que prend Lucie au fil des pages. J'ai beaucoup aimé le télescopage temporel, ces sauts entre le passé, le présent et le futur; cette façon de distribuer l'histoire comme un puzzle. Ce n'était pas mal, vraiment, il fallait prendre le risque! La tension palpable, la déliquescence qui s'amorce...Là, il y a quelque chose d'intéressant. C'est bien pour cela que j'ai continué ma lecture et aussi parce que Joe S.R. a l'air franchement sympathique et humble...

Que dire, que dire...Allez jeter un oeil à ce roman, faites-vous votre propre opinion (pas comme Lucie, n'attendez pas d'avoir quarante ans et d'imploser pour commencer à exister) donnez-moi votre avis!

Tous les liens

Le site de l'auteure qui semble être une personne accessible et qui prend bien les critiques (j'admire!): http://www.joe-sr.com/

La page de Lucie: http://www.lucie-le-roman.com/

Joe S.R. s'adonne aussi aux nouvelles érotiques (ne soyez pas timides, jetez-y un oeil! Peut-être serez-vous émoustillés...):  http://www.mesnouvelleserotiques.com/codex/

Vous pouvez aussi la suivre sur twitter et facebook. A vos claviers!