Antoine Lefranc

Saignons sous la pluie, Antoine Lefranc

Aujourd'hui vous aurez le droit à un petit billet sur la nouvelle écrite par Antoine Lefranc, Saignons sous la pluie, issue du recueil Peurs sur la ville qui rassemble "6 histoires d'horreur en milieu urbain" publié chez StoryLab en 2013 (oui je sais, ça date un peu). Je vous donne le lien: http://www.amazon.fr/Saignons-sous-pluie-Peurs-ville-ebook/dp/B00GYUJGXC

Avant d'entrer dans le vif du sujet, j'aimerais présenter rapidement StoryLab. Si vous allez visiter leur site internet, vous verrez que leur entreprise se "divise" en deux secteurs. D'un côté vous avez accès à StoryLab Editions et de l'autre à StoryLab Studio. Les éditions, donc, s'occupent, entre autres, de publier des ouvrages (sans blague?) numériques et uniquement numériques. Les textes publiés sont courts (entre 30 000 et 150 000 signes) et sont principalement des recueils de nouvelles et de contes, ainsi que des feuilletons littéraires en épisodes. StoryLab promet à tout agneau qui fait ses premiers pas dans le monde littéraire, après sélection par son comité de lecture, de lui offrir un espace dédié où il pourra partager son univers avec ses lecteurs à travers des interviews, une biographie, des actualités, et bien entendu de vendre ses ouvrages. Bref, une maison d'édition numérique qui diffuse votre bébé sur toutes les plateformes mobiles. La partie Studio du site est destinée aux professionnels ayant besoin de convertir leurs écrits au format numérique. Si vous voulez en savoir plus voici le lien: http://storylab-studio.com/le-studio/

StoryLab Editions propose pas moins de seize collections: Séries (qui sont des feuilletons littéraires "calqués" sur les "meilleures séries télévisées" de notre temps), Audiopéra (où vous pouvez écouter les opéras les plus célèbres sur tablette,je reste sceptique), Urban Stories (qu'ils décrivent comme "des histoires d'aujourd'hui incisives et poignantes" et qui reprennent encore une fois les codes des séries télévisées), One shot (qui propose des textes très courts demandant en moyenne trente à quarante minutes de lecture, pour moins de deux euros), Décalab (pour les nouvelles, c'est à partir de ce moment-là que je commence à trouver les collections un peu artificielles), Novella (genre "proche du cinéma", pourquoi ne pas se contenter d'un film dans ce cas?; considéré comme nouvelle un peu longue ou roman un peu court), Moteur (des histoires créées par des auteurs reconnus et qui pourraient devenir des films), Tchatche (histoires purement dialoguées, espérons que cela ne soit pas écrit en langage SMS. Oui, oui, je sais, il faut savoir s'adapter à son temps, mais pas trop quand même!), Reporters (qui explore les sujets d'actualité en moins d'une heure de lecture. Personnellement, je me dis pourquoi pas, cela pourrait être intéressant, à supposer que le reporter en question soit réellement indépendant et sérieux. A voir...mais la section est plutôt vide depuis 2012), VIPs de l'Histoire (section du genre roman historique, si j'ai bien compris, qui souffre elle aussi de son manque de succès), Pickpocket (histoires appuyées et basées sur des photographies Iphone, le concept me semble intéressant, mais n'a pas été renouvelé depuis 2011), Hors collection (pour les inclassables, je trouvais leurs catégories étranges, là j'avoue que je ne comprends pas bien...), Erotisme (la description m'a fait rire:"Avec style, précision et imagination..."; hm intéressant^^), Teen Spirit (ça se passe de commentaire), Science-fiction(aussi) et Antidata (œuvres humoristiques).

Malgré mon manque d'intérêt évident, le site est ergonomique, attrayant et vendeur. Il est bien pensé, certains concepts sont sympathiques et peuvent donner envie de tester, mais malheureusement pour moi, j'ai commencé par cette fameuse nouvelle. C'est un peu dommage, car à l'origine c'est le profil de l'auteur, Antoine Lefranc, qui m'a donné envie de lire. Un peu d'humour et c'est gagné. Il ne m'en faut pas beaucoup pour craquer! (Si vous voulez jeter un coup d’œil: http://www.neowood-editions.com/ebook-auteurs/antoine-lefranc.html  ou encore http://www.storylab.fr/Auteurs/Antoine-Lefranc)

Comme c'est une nouvelle, je ne vais pas entrer trop profondément dans l'histoire (je préfère vous laisser découvrir par vous-mêmes). Pour faire court, on suit les aventures de deux colocataires, Jean (un peu décalé) et le narrateur, Nicolas. Il y est question d'un tueur en série, de victimes (parce qu'un tueur sans victime, ça ne fait pas sérieux), de poupon, d'une mauvaise blague et d'abattoir... Le style de l'auteur ne m'a absolument pas convaincue, ni même fait sourire (moi qui espérais une bonne dose d'humour). J'ai trouvé certaines descriptions humoristiques maladroites pour ne pas dire lourdes (désolée monsieur Lefranc). Toutefois, la nouvelle en elle-même n'est pas si mauvaise. Le scénario n'est pas mal et le suspens est là. La chute de la nouvelle est bonne. J'aurais préféré une version longue, car il faut bien toute la nouvelle pour entrer vraiment dans l'histoire. Personnellement, j'ai été assez déçue et suis restée sur ma faim. 

Je n'ai pas lu les autres nouvelles du recueil. Déçue par la première, je n'achèterai pas la suite, mais je pense quand même essayer de lire autre chose d'Antoine Lefranc (pour être bien certaine que cet auteur ne me convient pas). Je vous tiendrai informés.

En bref, je conseille cette nouvelle à toute personne qui n'a pas envie de réfléchir et qui a du temps à perdre. Si vous adhérez à l'humour de l'auteur et si son style ne vous déplaît pas, vous passerez probablement un bon moment.

J'attends vos commentaires et vos réactions. Gardez à l'esprit que cet avis n'engage que moi!